La faïence, un savoir-faire qui a fait la renommée de Nevers

La faïence, un savoir-faire qui a fait la renommée de Nevers

Rédigé le 28/05/2020
par Muriel Gella

Et si vous partiez à la découverte des richesses de votre région ? Aujourd'hui, on vous emmène à Nevers, au cœur de la Bourgogne, pour en apprendre plus sur la faïence, un savoir-faire local qui n'est plus à prouver !

Nevers, une ville au riche patrimoine

Ville d'art et d'histoire, Nevers, la capitale nivernaise, présente un patrimoine varié : palais ducal, cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte, église Saint-Étienne, espace Bernadette Soubirous... elle est aussi forte d'un savoir-faire qui fait référence en France et ailleurs : la faïencerie.

Découvrons-le ensemble !

Quatre cents ans d'histoire et ça continue

Connaissez-vous l'origine de la faïence de Nevers ? Celle-ci remonte à la seconde moitié du XVIe siècle : en 1565, après son mariage avec Henriette de Clèves, duchesse de Nevers, Louis de Gonzague, seigneur de Mantoue, fait venir les frères Conrade d'Italie afin de développer la fabrication de la faïence à Nevers : l'une de ses caractéristiques est sa cuisson dite de grand feu, qui contraint les artistes à peindre sur un support encore malléable.

La réussite de la fratrie et des artisans neversois est telle que la ville s'affirme comme la capitale française de la faïence au XVIIe siècle !

Les XVIIe et XVIIIe siècles sont des époques fastes pour Nevers et ses manufactures, élevées au niveau d'un art de cour. Les faïences sont d'abord destinées aux demeures nobles et aux églises, à l'instar de celles de Rouen et de Delft, puis les usages se popularisent (pots d'apothicaire, vaisselle, carrelage, cache-pots, etc.).

Faiencerie Georges

Malgré un déclin de la production aux XIXe et XXe siècles, la faïence de Nevers garde aujourd'hui encore une belle renommée en France, comme en témoigne la remise du label Entreprise du patrimoine vivant à la Faïencerie Georges en 2013 et à la Fayencerie d'art de Nevers en 2019, mais aussi à l'étranger : en effet, Alain Ducasse a récemment choisi des assiettes fabriquées et décorées à la main par la Faïencerie Georges pour son restaurant Esterre, au Palace Hotel de Tokyo.

Le chef triplement étoilé a notamment été séduit par le célèbre bleu de Nevers, un émail bleu intense qui constitue le fond du décor.

Visitez le Musée de la faïence et des beaux-arts

Envie d'en apprendre plus sur la faïence de Nevers ?

Alors rendez-vous au Musée de la faïence et des beaux-arts, qui fait la part belle à ce savoir-faire !

Appuyé aux remparts de la vieille ville, à quelques pas seulement du palais ducal, il présente dans sa plus grande salle d'exposition une collection d'exception, témoin de la richesse et de l'originalité de la production de faïences du XVIe siècle au XXe siècle à Nevers.

Le Val de Loire en Vidéos

Les nombreuses pièces présentées, dont certaines de taille monumentale, vous dévoilent un bel aperçu de la qualité et de la diversité de la création faïencière de cette période.

Plongez dans l'univers de la faïence de grand feu, découvrez les étapes de sa fabrication et son histoire, admirez les différents décors, suivez l'évolution des styles et observez les outils dédiés à cet art...

On vous souhaite une belle découverte de ce savoir-faire de Nevers ! 

article-partenaire-myloirevalley-100px